La plate-forme de compostage

La plateforme de compostage - actuellement gérée par Terralys pour le compte de Chambéry métropole - transforme en compost les déchets verts des entreprises, collectivités et des déchetteries de l'agglomération (70 % des déchets verts en proviennent).

Elle a 2 fonctions :

  • le dépôt des déchets verts réservé aux professionnels(les particuliers peuvent eux déposer gratuitement leurs déchets verts en déchetterie)
  • la vente de compost, ouverte à tous.

Du lundi au vendredi de 7h30 à 16h pour les particuliers (achat de compost) et jusqu'à 16h30 pour les professionnels (dépôt de déchets verts).

La plateforme de compostage est située chemin des Vernatiaux à Chambéry-le-Vieux.

Dépôt de déchets verts uniquement pour les professionnels

Les professionnels sont incités à amener leurs déchets verts directement à la plateforme de compostage, grâce à des tarifs plus avantageux pour les dépôts directs à la plateforme de compostage par rapport aux dépôts en déchetterie.

Attention : les particuliers ne peuvent pas apporter leurs déchets verts à la plateforme, ils doivent les déposer en déchetterie (gratuitement).

Tarification pour le dépôt

Depuis l’utilisation d’un pont bascule en entrée et en sortie du site en 2013, la facturation est désormais réalisée au réel des tonnages déposés (et non pas estimée en volume comme auparavant). L'accès au site se fait de manière automatisée au moyen d'un badge, afin de rendre cette pesée automatisée. Le dépôt sera ensuite facturé au professionnel par Chambéry métropole au tarif de 44,26 € TTC/tonne (tarif 2015).

Tout nouveau client doit compléter et retourner une fiche de renseignements à la plateforme de compostage, à la suite de quoi, un ou plusieurs badges d’accès leur seront délivré(s).

Vente de compost

Le compost produit sur la plate-forme, de très bonne qualité, est ensuite revendu, soit dans les jardineries et grandes surfaces, soit directement sur le site aux entreprises et particuliers.

main tenant du compost

Les jardins filtrants

Créée en 1992, la plateforme devait être modernisée. Les travaux ont débuté en 2011, avec la création d’une station d’épuration en 2012, puis en 2013 avec le réaménagement global du site de compostage pour faciliter le fonctionnement et améliorer les conditions d’exploitation (mise en place d'un pont-bascule pour peser les quantités de déchets).

La station de traitement des eaux de ruissellement aménagée aux abords de la plateforme comporte 750 m² de jardins filtrants (divers types de roseaux). Les rejets issus du compostage des déchets verts sont ainsi mieux traités, dans le respect des normes en vigueur.

Ce mode d’épuration, par jardins filtrants présente de nombreux avantages par rapport à un traitement physico-chimique : il s’intègre bien au site sur une surface contrainte, est respectueux de l’environnement et plus économique. L'utilisation de ce système d’épuration pour une plateforme de ce type, est une première en France. C’est la première fois qu’on utilise un support organique pour filtrer l’eau (compost) combiné avec des jardins filtrants composés de 20 à 30 espèces, à la différence des stations d’épuration à roseaux habituelles (qui utilisent en général du sable ou du gravier avec une espèce de roseau). Cette nouvelle version du "filtre planté" est plus puissante et permet d’absorber des rejets avec des charges organiques très élevées.