Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Ajouter au cette page a vos favoris

Les déchets de soins

Que faire de ses déchets de soins ?

Seringues, cathéter, aiguilles, lames... Ces déchets sont issus des activités de soins à risque infectieux "piquants, coupants ou tranchants" (PCT).

déchets de soin

Ils représentent un risque.

Vous ne devez pas mettre ces déchets de soins ni dans votre poubelle marron, ni dans votre poubelle jaune !

Ils peuvent en effet blesser ou contaminer les agents chargés de la collecte, et dans certains cas les passants. Pour écarter tout risque sanitaire, des collectes spécifiques sont organisées.

A noter : seuls les déchets de soin "mous" (compresses, pansements...) doivent être jetés dans la poubelle marron après avoir été soigneusement emballés dans des sacs fermés.

Comment stocker vos déchets de soins piquants, coupants et tranchants ?

Chez vous, utilisez des boîtes à aiguilles. Simples d'utilisation, ces boîtes permettent de conserver ses "PCT" en toute sécurité.

Il est recommandé de remiser cette boîte dans un endroit inaccessible pour les enfants.

 

Pour se fournir en boîte à aiguilles :

  • Pharmacies : les patients en auto-traitement peuvent récupérer gratuitement ces boîtes spécifiques dans une pharmacie, sur présentation de leur ordonnance.

Boites à aiguilles

 

Comment se débarrasser de ses boîtes à aiguilles pleines ?

A compter de janvier 2015, le service évolue et ces déchets sont désormais collectés via un réseau composé de la majorité des pharmacies de l'agglomération. Ce système offre aux particuliers un large choix de lieux de dépôt avec des horaires d'ouverture étendus.

  • Pharmacies "points de collecte" :

Les usagers peuvent y déposer leurs boîtes de stockage pleines. Attention, ce service est réservé aux patients en auto-traitement. Tous les professionnels de santé ne sont pas concernés.

A ce jour, 29  pharmacies de l'agglomération sont identifiées "points de collecte" :

Barberaz

  • Pharmacie Roche, 5 route d'apremont

Barby

  • Pharmacie de Barby,  immeuble le Mont Cenis, le clos Besson

Bassens

  • Pharmacie de Galion, 20 rue Centrale

Challes-les-Eaux

  • Pharmacie du Forum, 35 avenue Louis Domenget

Chambéry

  • Pharmacie des Portiques, 9 rue de Boigne
  • Pharmacie 8 boulevard Gambetta
  • Pharmacie des Hauts, 387 avenus d'Annecy
  • Pharmacie Berendsen, 556 avenue de Turin
  • Pharmacie de Chamnord, centre commercial Chamnord
  • Pharmacie du Faubourg, 420 faubourg Montmélian
  • Pharmacie de Bellevue, 120 rue Anatole France
  • Pharmacie de Bissy, 361 avenue de la Motte Servolex
  • Pharmacie de Buisson Rond, 694 fbg Montmélian
  • Pharmacie de l'horloge, 24 place Saint Léger
  • Pharmacie des Halles, 8 place de Genève
  • Pharmacie Dufour et Marcou, 36 rue Sommeiller
  • Pharmacie Praz, 2 avenue Pierre Lanfrey
  • Pharmacie Tercinet, 1 rue de Maistre

Cognin

  • Pharmacie du Bourg, 7 route de Lyon
  • Pharmacie du Forezan, 34 route de Lyon

La Ravoire

  • Pharmacie Porret, place des fées
  • Pharmacie Ossola, 1 avenue de Maistre

Saint-Alban-Leysse

  • Pharmacie du Nivolet, 32 place des Tournelles
  • Pharmacie de Leysse, 53 route de la Bathie

Saint-Baldoph

  • Pharmacie du Granier, 278 route d'Apremont

Saint-Jeoire-Prieuré

  • Pharmacie de Letraz, 771 route départementale

Saint Jean d'Arvey

  • Pharmacie Seyres, immeuble les Combelles

La Motte Servolex

  • Pharmacie de L'épine 61 avenue Coste de Beauregard
  • Pharmacie de la Source, avenue J.M. Michelier

 

> voir le plan de situation des pharmacies "points de collecte"

 

Déchets de soins

 

Que deviennent ces déchets ?

Les déchets de soins collectés sont transportés dans des véhicules spécifiques puis éliminés de façon séparée du circuit des ordures ménagères dans une usine de valorisation énergétique et de traitement des ordures ménagères.

Dispositif national Dastri

DASTRI est l'éco-organisme agréé par les pouvoirs publics depuis décembre 2012 dans le cadre d'une filière à Responsabilité Elargie des Producteurs (REP) concernant les Déchets d'Activités de Soins à Risques infectieux (DASRI).

Il prend en charge l'obligation réglementaire des producteurs de médicaments et de dispositifs médicaux de mettre en place et de financer la reprise des produits mis sur le marché une fois arrivés en fin de vie. Cette obligation ne concerne que les produits piquants, coupants, tranchants (PCT), produits par les patients en auto traitement (PAT).

> plus d'infos sur www.dastri.fr

Procédure pour les professionnels

De nombreuses activités produisent des déchets de soins (Médecins, Infirmiers, dentistes, accupuncteurs, vétérinaires, tatoueurs...).

Pour leur élimination, ces déchets doivent suivre une procédure réglementée.

 

Déchets d'activités de soins non dangereux assimilés aux ordures ménagères :

→ Conditionnement en sacs fermés, puis stockage dans les bacs ou conteneurs marrons

Déchets d'activités de soins à risques infectieux, radioactif, chimiques, toxiques, les PCT et les pièces anatomiques d'origine humaine

→ Conditionnements spécifiques différenciés

→ Transport et élimination réalisés par un professionnel agréé

 

Le dépôt de ces déchets dans des bacs ou conteneurs jaunes est formellement interdit.

Que faire des médicaments usagés ?

Tous les pharmaciens «sont tenus de collecter gratuitement les médicaments à usage humain non utilisés apportés par les particuliers qui les détiennent» (Loi n°2007-248 du 26 février 2007 – article 32).

Ce sont les laboratoires qui paient une taxe d’élimination à :

  • Cyclamed : pour les substances médicamenteuses
  • Adelphe : pour les emballages

Cyclamed s’occupe de collecter et d’éliminer les médicaments. La collecte s’effectue via les pharmaciens qui récupèrent et stockent les médicaments apportés par les habitants. Les grossistes, lors de leurs tournées, déposent les médicaments neufs et collectent les médicaments rapportés par les usagers. Ils les entreposent dans des bennes Cyclamed fermées à clefs. Les médicaments sont ensuite valorisés :

  • valorisation énergétique (incinérateurs de Grenoble, Annecy, Lyon et Villefranche pour la région Rhône-Alpes)
  • valorisation humanitaire (arrêt du système depuis janvier 2009 pour cause de fraudes)

 

Ne jetez pas les plaquettes de médicaments, même vides, dans les emballages recyclables (poubelles jaunes), ni les flacons partiellement pleins dans les points "verre".

Que faire de ses vieilles radiographies ?

Les radiographies d'images médicales antérieure à 2009 contiennent de l'argent.

Elles doivent être apportées en déchetterie.

Les radiographies plus récentes peuvent être jetées dans les ordures ménagères. En cas de doute, consultez les agents de déchetterie.

> plus d'infos sur les déchetteries

Retour accueil
Chambéry métropole
106, allée des Blachères
73026 Chambéry cedex
Tél. 04 79 96 86 00