> > > Territoire à énergie positive

La démarche "Territoire à énergie positive"

Les agglomérations de Chambéry et d’Annecy et le Parc Naturel Régional du Massif des Bauges (350 000 habitants au total) sont engagés ensemble dans une démarche de territoire à énergie positive.

Objectif à 2050 : diviser par 2 les consommations d'énergie et couvrir les besoins restants par des énergies renouvelables.

Voir l'image en grand Anne-Cécile Fouvet

Les bénéfices attendus de cette démarche se structurent autour de 3 axes principaux :

  • réduction des dépenses liées à l’achat d’énergie : la « facture énergétique » du territoire de Chambéry métropole est aujourd’hui de 385 M€/an pour la production, l’importation, la transformation et le stockage de toutes les énergies.
  • mobilisation de nouveaux instruments de financement, de nouveaux montages juridiques, techniques et organisationnels pour favoriser les projets innovants.
  • création d'emplois non délocalisables et d'activité économique dans les domaines de la rénovation énergétique du bâti, du développement des énergies renouvelables, de l'économie circulaire en lien avec les entreprises locales et les organismes de recherche.


Voir l'image en grand Anne-Cécile Fouvet Le territoire bénéficie du soutien financier de l’ADEME, de la Région et du fonds pour la transition énergétique mis en place par le Ministère de l'écologie.

  • Économiser l’énergie :

« Familles à énergie positive » est un exemple du potentiel d'économie d'énergie à l'échelle du ménage : -11% de consommation et une moyenne de 200€ d'économie sur 6 mois, sans investissement. Il s'agit aujourd'hui de mobiliser le plus grand nombre d'habitants.

PLUS D'INFORMATIONS SUR LA DÉMARCHE

  • Produire une énergie locale :

- La méthanisation est un procédé qui permet de produire du méthane à partir de déchets organiques (bio-déchets des ménages, de l'industrie agro-alimentaire, boues d'épuration, déchets agricoles...). Ce méthane peut ensuite être converti en chaleur et électricité (cogénération), servir de carburant ou être injecté dans le réseau de gaz. L'usine de dépollution des eaux de Chambéry métropole valorise les boues d'épuration par méthanisation et produit de la chaleur et de l'électricité.


- Deux bâtiments de Chambéry métropole accueillent une installation photovoltaïque : la déchetterie et l'usine de dépollution des eaux. Avec respectivement 400 m² et 700 m², 200 MWh/an sont produits grâce à l'énergie solaire. Ces deux équipements sont situés à Bissy.





- La société PERLE, créée en 2013 par des citoyens du plateau de la Leysse, finance des projets d'énergies renouvelables. La première centrale villageoise photovoltaïque a été installée sur 6 toitures publiques et privées, avec un modèle économique qui garantit aux investisseurs 3% de rendement de leurs parts. Chambéry métropole et le Parc naturel régional du massif des Bauges ont accompagné le projet.

Plus d'information sur Perle

Suivez Perle sur facebook

  • Distribuer une chaleur locale :

Le réseau de chaleur de Chambéry, avec son mix énergétique « bois et récupération de chaleur de l'UIOM » délivre de la chaleur renouvelable et de récupération à 65%.

  • Couvrir les besoins en mobilité :

Marc Chatelain pour Chambéry métropoleLa production de gaz et d'électricité d'origine renouvelable peut progressivement couvrir nos besoins en mobilité. En parallèle, il s’agit de poursuivre les actions de réduction des consommations : meilleur taux de remplissage, diminution du nombre de kilomètres parcourus, meilleure adaptation des véhicules à chaque usage. La politique des transports de Chambéry métropole soutient des services à la mobilité, un réseau de transports en commun, des aménagements cyclables, le covoiturage, l’autopartage, l'installation de bornes de recharge de véhicules électriques….