Budget

Budget 2016

Le budget primitif 2016 a été voté par le conseil communautaire le 31 mars 2016

Les grands projets du mandat

J-B. Godefroy

Situation de l'agglomération en janvier 2016

J-B Godefroy

Interview de Xavier Dullin sur le budget 2016

Le conseil communautaire a voté le 31 mars le budget primitif 2016 à Bassens. L'occasion pour Xavier Dullin, président de Chambéry métropole, de fixer la feuille de route pour cette année : continuer d'imaginer pour demain en affrontant les contraintes budgétaires.

Dans quel contexte s'inscrit ce budget 2016 ?

Xavier DullinIl est paradoxal : cette agglomération déborde d'énergie, de projets et d'acteurs passionnés par leurs métiers et leur territoire. Notre ambition est de les soutenir, mais l'avenir reste flou. La cause : la baisse des dotations et les incertitudes législatives de l'Etat.

Concrètement, en 2016, la perte sèche de Chambéry métropole est d'1,6 million d'euros. Sur les six ans du mandat, ce sont 30 millions d'euros cumulés en moins soit 3 fois le budget alloué annuellement au développement économique ! Nous devons trouver de nouveaux leviers.

Quels sont ces leviers ?

X.D.Première règle, comme lors de l'année dernière : nous ne toucherons pas à la fiscalité. Face à la baisse des dotations de l'Etat, nous devons savoir anticiper et poursuivre le travail de rationalisation de nos dépenses. Concrètement, nous réalisons 1,3 million d'économies sur notre fonctionnement cette année. La mutualisation est un autre levier : depuis le 1er janvier, deux directions sont mutualisées entre la Ville de Chambéry et la communauté d'agglomération : l'informatique et la communication. Enfin, au second semestre 2016, les services de développement économique de Chambéry métropole, Grand Lac, Coeur de Savoie et des parcs d'activités de Savoie Technolac, Alpespace et Savoie Hexapole devraient ne faire plus qu'un, créant un grand guichet unique au service du développement économique.

Quelles sont les priorités d'investissement pour 2016 ?

X.D.C'est bien du développement économique que nous tirerons les marges de manœuvres nécessaires pour poursuivre la modernisation de notre agglomération. Cette thématique est donc une priorité absolue.

Nous souhaitons aussi proposer aux habitants un service public de qualité. Pour ce faire, les travaux de la nouvelle piscine à Chambéry débuteront en milieu d'année.

Du côté de la gare, les choses avancent rapidement : la nouvelle gare, plus spacieuse et moderne, se dessine et les orientations d'aménagement du nouveau quartier économique de la Cassine aussi. Les travaux de consolidation des digues, le long de la VRU, avancent rapidement. Du côté de la politique de la ville, des nouveaux acteurs se déploieront dans nos quartiers, à l'image de « Sport dans la Ville » et « Ma chance moi aussi ». L'objectif est de mieux capter le public en difficulté pour le réorienter dans le champ républicain.